Les « passeurs de mémoire »

Du 16 au 18 octobre 2017, cinq jeunes et trois éducateurs de l’UEMO de Melun se sont envolés pour la Pologne pour visiter les camps de Birkenau et d’Auschwitz avec Claude Bloch, ancien déporté d’Auschwitz.  Embarquement pour un voyage hors du commun sur les traces de l’histoire. 

1

Après un semestre de dur labeur réalisé par l’UEMO de Melun, par Patrick Kahn de la LICRA, et encouragé par les directions territoriales et interrégionales, le projet d’un voyage en Pologne sur les traces de l’histoire, aux côtés de Claude Bloch, rescapé d’Auschwitz, a enfin eu lieu.

Dès son arrivée le 16 octobre 2017, la délégation française a été accueillie par Frédéric de Touchet, Consul général de France à Cracovie. Le lendemain, elle est partie visiter les camps de Birkenau, et d’Auschwitz.

Convois de la mort, chambres à gaz, fours crématoires… une visite qui, agrémentée des témoignages bouleversants de l’ancien déporté Claude Bloch, a fait prendre conscience aux jeunes de l’ampleur de la violence et de l’injustice sous le IIIème Reich. Une expérience qui leur a montré à quel point il était important d’échanger avec les générations précédentes et de garder en mémoire leurs histoires.

Le 6 décembre 2017, dans les locaux de l’UEAJ Duguesclin, ces jeunes et éducateurs ont pu partager leurs émotions et présenter les photographies, films et textes qu’ils avaient réalisés autour de ce voyage. Etaient présents des professionnels, les familles, les partenaires, mais également Claude Bloch, qui avait fait le déplacement pour l’occasion. Les participants ont pu échanger sur cette expérience inoubliable et partager les témoignages qui en résultent autour d’un repas salé-sucré, conçu par les jeunes et professionnels.

Extraits du Témoignage Marie-Claude LASOUCHE, éducatrice à l’UEMO

2

« Qui n’a jamais pensé pouvoir revivre un événement du passé, d’être sur les traces de l’histoire et d’avoir la sensation de revivre des temps que l’on pensait non pas oubliés mais inaccessibles ?[…]

3

Avoir eu la chance de se rendre sur ce lieu chargé d’histoire en présence de cet homme incroyable qu’est Monsieur Bloch, rescapé et survivant du camp d’Auschwitz. Mais revenons à la  genèse de ce projet ambitieux : celui d’emmener cinq jeunes sous main de justice de l’UEMO de Melun vers l’histoire et la mémoire. Si ce projet a vu le jour, c’est avant tout du fait de l’enthousiasme et de la fougue de Charlotte qui à son arrivée sur le Service, nous a convaincus de mener à son terme un projet qu’elle avait amorcé avec son ancienne structure, le CEF de Bures-sur-Yvette et la LICRA, à savoir emmener des jeunes à Auschwitz. […]

Ces trois jours ont été l’occasion de vivre des aventures et des expériences hors du commun, de partage et d’histoire.[…]

La passion et la précision dans les explications de Monsieur Bloch ont permis à chacun de mesurer la justesse de ses propos lorsqu’il affirmait en quelques sortes d’avoir eu de la chance d’être envoyé à Auschwitz et non à Birkenau.

4

Tout d’abord dubitatif, à travers la visite des deux camps, nous avons compris l’ampleur de l’horreur mais surtout les raisons d’un tel discours. S’il avait été envoyé à Birkenau (camp d’extermination), nous n’aurions pas eu la chance de l’avoir avec nous.

Ce grand Monsieur a su nous transmettre un message dénué de ressentiment ou de haine. Il nous a confié une mission, à nous, jeunes et éducateurs :

« Devenir des passeurs de mémoire ».

 

Un projet au long cours !

C’est dans des établissements scolaires du territoire que les jeunes et les éducateurs présentent maintenant ce projet. Leur première intervention dans une classe de terminal Bac ST2S au Lycée professionnel d’Ozoir-la-Ferrière a porté ses fruits : amener d’autres jeunes à réfléchir à l’histoire et au devoir de mémoire.

5Marie-Claude Lasouche, éducatrice et Sylvie Duval, directrice de service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *