LICRA Dordogne Perigueux : compte rendu du CORA du 1er décembre 2017

Le 1 décembre 2017, le Comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA), s’est réuni à la préfecture pour faire le bilan des actions engagées en Dordogne en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations ,pour l’année 2017.
Le CORA est une instance opérationnelle chargée de décliner et de déployer, au niveau départemental, le plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2015-2017.
Ce dernier se développant selon 4 axes principaux :
– La mobilisation de tous les acteurs (État, collectivités locales, société civile, associations, représentants des cultes…)
– La sanction des auteurs d’actes ou de paroles racistes et antisémites et la protection des victimes
– La régulation d’internet des réseaux sociaux
– L’éducation et la transmission des valeurs

Les missions du CORA :
Veiller à l’application des instructions du gouvernement en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes de discrimination
Définir les actions de prévention contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de
discrimination Élaborer et mettre en œuvre le plan départemental de lutte contre le racisme et l’antisémitisme . Dresser un bilan annuel des actions mises en œuvre.

Placé sous la présidence de Madame la Préfète, en présence de madame la Vice-présidente du Conseil Départemental de la Dordogne et de monsieur le procureur de la République, ce comité a réuni ce jour les représentants des services de l’État (M. le directeur DDCSPP, délégué DILCRAH, commandant de police et colonel de gendarmerie Nationale, défenseur des droits…), des collectivités locales (Mme l’adjointe au maire, élus du Grand Périgueux.), des acteurs des secteurs associatif et social (Licra Dordogne, Boulevard des Potes, collectif LGBT Dordogne…).

licra cora

Les points suivants étaient à l’ordre du jour de cette réunion :

1) État des lieux des actes à caractère raciste, antisémite ou de discrimination.
Le département de la Dordogne enregistre peu d’actes à caractère raciste, bien en deçà de l’évolution nationale.

Pour la gendarmerie : plaintes dont les faits sont liés à la race, la religion ou l’origine des victimes.
2016 : 7 plaintes
2017 : 6 plaintes
En comparant les données d’une année sur l’autre, en 2017 on voit évoluer notamment les phénomènes en terme d’origine ethnique comme étant la source de la discrimination alors qu’en 2016, la religion arrivait en premier dans les atteintes aux personnes. Signalement également d’injures via internet et les réseaux sociaux.

Pour la police nationale :
2016 : 6 plaintes
2017 : 7 plaintes

Présentation de la plateforme PHAROS.
Elle permet de signaler les contenus ou les comportements illicites sur internet. Internet-signalement.gouv.fr
Pour le défenseur des droits :
2017 : 10 plaintes, dont 5 ont justifié un traitement.

Pour la Licra Périgueux, en 2017 :  4 plaintes dont 1 non recevable. 1 médiation.
Certains de ces dossiers font l’objet d’une médiation et ne sont pas comptabilisés dans les statistiques, précise Betty Wieder.

2) Appel à projets DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la haine anti LGBT).
Pour l’année 2017, de nombreuses actions ont été menées en Dordogne pour promouvoir les valeurs de la République et mener des actions éducatives et pédagogiques, notamment à l’occasion de la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme du 17 au 25 mars 2017.Certaines d’entre elles ont pu bénéficier d’une aide de la DILCRAH. La Licra Périgueux a donné des mini-conférences en centre ville abordant les thématiques du racisme et de l’antisémitisme, de la xénophobie, des discriminations et du vivre ensemble.
La DILCRAH soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée contre les haines et les discriminations. Elle accompagne ainsi de multiples projets sur tout le territoire national.
En 2017, 545 projets ont été subventionnés au niveau national à hauteur de 2 millions d’euros. Pour la Dordogne 5 projets ont été retenus. Pour 2018 la DILCRAH, renouvelle l’appel à projets locaux « Mobilisés contre le racisme et l’antisémitisme ».

3) Présentation de la démarche de mise en place du plan territorial de lutte contre les discriminations du Grand Périgueux.
Le Grand Périgueux dans le cadre de la Politique de la Ville s’est saisi de la problématique de la lutte contre les discriminations.
Un diagnostic a été établi sur le Grand Périgueux, il vise à étudier l’impact des discriminations liées aux critères de l’origine, de la religion et du lieu de résidence dans les champs du logement, de la santé et de l’emploi et doit permettre d’aboutir à un plan territorial de prévention et de lutte contre les discriminations(PTLCD) qui sera ensuite annexé au contrat de ville 2015-2020 du Grand Périgueux.

La réunion  a permis de faire le point des actions engagées depuis 3 ans et d’enrichir la réflexion au niveau départemental, en proposant des axes de travail portant sur l’accueil des victimes, l’emploi, le logement et les valeurs citoyennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *