Licra Antony-Sceaux : Retour sur la conférence-débat « la théorie du complot ».

Le jeudi 24 novembre 2016, la ligne de Sceaux de la section d’Antony a organisé une conférence-débat sur la théorie du complot.

58 personnes ont participé à cette rencontre à l’espace Galilée, mis à notre disposition par la mairie du Plessis-Robinson. Nous y avons accueilli avec plaisir des responsables des sections de Vanves et de Paris, pour un débat modéré par Martine Benayoun, vice-présidente de la Licra.

Faire la différence entre rumeur et théorie du complot

Des intervenants de qualité, Hélène L’Heuillet, Maître de Conférence à Paris-Sorbonne, Sophie Mazet, professeur agrégé d »anglais et Rudy Reichstadt, animateur du site «Conspiracy Watch», ont brillamment rappelé la nature du complotisme à travers les âges, ils ont fait la différence entre rumeur et théorie du complot et souligné son impact sur les générations actuelles. Des ouvrages d’inspiration complotiste font des ravages dans certains milieux. L’esprit complotiste n’est pas limité à certaines religions ou contrées.

photo-plessis

D’un point de vue psychologique, il a des points communs avec certains délires paranoïaques par exemple. Les études ne préservent pas nécessairement contre cette plaie. Il est possible d’agir sur les plus jeunes aux premiers stades de cette influence délétère, mais, malheureusement, une fois l’esprit sous emprise d’une vision complotiste du monde, cela devient difficile. Le futur président d’une grande puissance, récemment élu, a utilisé la fibre complotiste sans vergogne pendant la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *